Comment sécuriser son espace piscine ?

Ah la piscine ! Une source de joie et de bien-être inépuisable dès que pointent les premiers rayons du soleil. Pour autant, sa mise en place n’est pas à prendre à la légère du fait des noyades qu’une installation non sécurisée pourrait entraîner.
Focus sur les mesures à ne pas négliger …

Petit précis de législation en la matière.

A ce propos, la loi stipule que tous les propriétaires de piscines doivent y installer un dispositif de sécurité. Celui-ci est à choisir parmi ceux préconisés par la législation et concerne toutes les piscines privées de plein air (y compris les spas et jacuzzi) non closes, à usage individuel ou collectif et dont le bassin est semi-enterré ou enterré. Il en va de même pour les piscines familiales ou réservées à des résidents. Ainsi que les piscines privatives d’hôtels, de camping, de villages de vacances et de location de vacances. En revanche ; les bassins d’ornement, les piscines situées dans un bâtiment, les piscines hors sol et les établissements de natation supervisés par un maître nageur ne sont visés par aucune obligation.
Par conséquent, en cas de non respect de la loi et en conformité avec l’article L. 152-12 du Code de la Construction et de l’Habitation ; les contrevenants devront s’acquitter d’une amende de 45 000 euros. Et ce sans compter les conséquences financières, physiques et morales d’un accident grave que ces mesures auraient certainement pu éviter …

Les solutions permettant de sécuriser une piscine.

Cependant, quelle modalité de protection choisir ? Selon l’AFNOR (Association Française de Normalisation), les possibilités sont au nombre de quatre. En premier lieu, l’on peut évidemment choisir d’installer un abri de piscine en accord avec la norme NF P. 90-307. Mais certains lui préfèreront la couverture de sécurité (assortie d’un dispositif d’accrochage) conseillée par la norme NF P. 90-308. Un système d’alarme est également tout à fait envisageable si l’on en croit la norme NF P. 90-307. Enfin, l’on peut aussi avoir recours à la barrière de protection d’accès au bassin, telle que plébiscitée par la norme NF P. 90-306.
Du reste, cette dernière protection est souvent très appréciée et ce d’autant plus qu’elle peut être un élément décoratif à part entière. En effet, les barrières devant opérer la fonction de garde corps peuvent-être ouvragées afin de vous apporter tout à la fois sécurité et design.

Dès lors, et puisque les beaux jours reviennent bientôt ; vous voici parés pour jouir en toute sécurité de votre chère piscine !

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.